La République Dominicaine, une destination sûre : rencontre avec Mercedes Castillo

mercedes-castillo

La République Dominicaine, une destination sûre : rencontre avec Mercedes Castillo

La République Dominicaine est une destination qui a toujours su tirer son épingle du jeu en matière de tourisme et qui a prouvé une nouvelle fois en période de crise sanitaire mondiale sa capacité de gestion de crise et d’accueil des voyageurs. Bien que les ventes globales de voyages restent en chute libre, selon le baromètre Orchestra pour l’Echo Touristique, la République Dominicaine se démarque en se classant numéro deux des destinations en termes de ventes en janvier 2021. Partons à la rencontre de Mercedes Castillo, directrice de l’office pour la promotion du tourisme de la République Dominicaine en France.


Peux-tu te présenter en quelques lignes ainsi que la mission de l’Office pour la Promotion du Tourisme de la République Dominicaine en France ?

Le titre exact de notre entité est Office pour la Promotion du Tourisme (OPT)- entre représentation et bureau, le pays possède 30 OPTs dans le monde. J’ai le plaisir de diriger l’OPT France depuis 2003. Pour moi, l’heureuse coïncidence avec mon métier, c’est d’avoir sillonné toutes les régions du pays (en raison des obligations professionnelles de mon père), et de ainsi connaître à fond la diversité et les possibilités du produit dominicain, ce qui est un vrai plus au moment de prendre des décisions en termes de communication.

republique-dominicaine

Comment la République Dominicaine a géré et continue de gérer la crise de la Covid-19 ?

En 2020, la destination a été l’une des premières à fermer ses frontières (air, mer, terrestres) et cela de mars à juillet 2020. Un ensemble de Ministères (Santé, Présidence de la République, Ministère de l’Extérieur, Aviation Civile…) ont mis en place un plan stratégique en 4 phases. Lors de la dernière phase, en juillet, le Ministère du Tourisme, main dans la main avec l’Association des Hôteliers, a fait appel au Bureau Veritas International pour développer ensemble une stratégie sanitaire (formation du personnel hôtelier, adaptation des espaces, développement d’une charte sanitaire…entre autres). Cela a permis la réouverture au tourisme en toute sécurité. La République Dominicaine souhaite recevoir des touristes et protéger le personnel qui travaille dans les aéroports, les hôtels… ainsi que les voyageurs. C’est une priorité pour notre destination. Par ailleurs, depuis le 16 août 2020, un nouveau gouvernement dirige le pays. Nous avons la chance que les nouvelle autorités, issues du tourisme, comprennent le secteur et réagissent en conséquence. Monsieur Luis Abinader, Président de la République Dominicaine, est lui-même un hôtelier, et Monsieur David Collado, Ministre du Tourisme, a été maire de Santo Domingo, pour laquelle il a fait beaucoup.

Depuis le 1er juillet, les voyageurs peuvent se rendre en République Dominicaine sans restriction. Quelles sont les mesures prises par la destination ?

A ce jour, aucun test n’est exigé pour entrer en République Dominicaine. En plus de l’application des protocoles sanitaires développés par Bureau Veritas pour le pays, des couvre-feux ont été mis en place depuis le début de la pandémie. La République Dominicaine n’a jamais instauré de confinement. Le pays n’a jamais manqué de masques chirurgicaux ou en tissus (dans la culture dominicaine, la couture est très présente) et, comme en France, le gouvernement a mis en place un programme d’accompagnement social pour les plus défavorisés obligés de télétravailler ou au chômage. Plus récemment en réponse aux mesures sanitaires des pays émetteurs (USA, Canada, Europe), un effort a été fait par le gouvernement pour rapprocher les tests des hôtels et, aujourd’hui, le voyageur peut effectuer son test PCR directement au dispensaire médical de la plupart des hôtels-club afin de pouvoir rentrer chez lui. De plus, jusqu’au 31 mars 2021, chaque voyageur arrivant en avion et séjournant dans un hôtel dispose d’une assurance médicale prise en charge par l’État dominicain qui couvre tous les types d’urgences médicales, y compris celles causées par une éventuelle contamination par la Covid-19.

Vous avez été la première destination étrangère à communiquer et à organiser un évènement physique sur place avec plus de 50 journalistes à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’AJT. Peux-tu nous en dire plus sur ce voyage et sur vos efforts en termes de communication ?

Coordonner la visite d’un méga voyage de presse représente toujours un grand défi. Mais, à nos yeux, l’opportunité était unique en cette époque de Covid. Nous avons pu montrer qu’il était encore possible de voyager tout en respectant les gestes barrières et cela a permis de véhiculer un message d’espoir. Durant 4 jours, nous avons réussi à organiser l’Assemblée Générale de l’Association des Journalistes du Tourisme et nous avons pu montrer aux 55 journalistes présents notre destination ainsi que toutes les mesures sanitaires prises sur place. Malgré le couvre-feu toujours présent en République Dominicaine, le groupe a pu découvrir différentes régions de notre destination. De Santo Domingo, notre capitale et berceau de l’histoire de la République Dominicaine, en passant par la ville de Santiago réputée pour ses cigares premium, mais aussi Bani au sud-ouest avec son vignoble et ses marais salants jusqu’à Bayahibe et Punta Cana. Un programme complet et une belle opération dont nous sommes fiers.republique-dominicaine

 

Quel message voudrais-tu faire passer aux tours opérateurs et agences de voyages ? Et aux voyageurs ?

Nous sommes parmi les premiers à avoir rouvert complètement au tourisme au mois de juillet 2020, en respectant des protocoles sanitaires stricts, et avec les hôtels ouverts bien en dessous de leur capacité. Ceci permet de profiter de manière agréable des espaces communs des Resorts et de vacances en toute sérénité et sécurité.

republique-dominicaine
Le mot de la fin ?

Nous vous invitons à vous tenir informés sur les sites : www.godominicanrepublic.dom et www.DrTravelCenter.com. Et à venir visiter notre beau pays dès que cela sera possible !

Directrice opérationnelle

L’agence, c’est son bébé. Elle gère les équipes, les stratégies, les plannings et tout l’opérationnel. Et quand le soleil de Marseille (ou de la République Dominicaine) lui manque, c’est à dire plusieurs fois par jour, elle gère aussi la playlist de l’agence. 4 ans qu’on écoute du merengue.