Les blogtrips et les opérations de création de contenu

Les blogtrips et les opérations de création de contenu

Interview Influenceur : Le Cas de Nos Curieux Voyageurs

Le métier de blogueurs voyage, créateurs de contenu, ou influenceur selon les missions, s’est particulièrement professionnalisé ces dernières années. A l’heure où les demandes explosent et les prix s’envolent, il est temps de faire le point sur ce travail à part entière, et ce qu’il peut apporter à une marque tourisme ou une destination. Nous avons interrogé Nos Curieux Voyageurs, couple blogueurs voyage que nous avons missionné en 2019 sur plusieurs opérations de création de contenu (rémunérées) et blogtrips (dotation) pour expliquer cette mécanique de collaboration et les bénéfices qui en découlent.


Pouvez-vous nous expliquer sur quoi repose votre revenu en voyage ?

Nous travaillons en collaboration avec les offices de tourisme et acteurs du tourisme pour créer du contenu afin de promouvoir la destination sur nos différents supports : nos réseaux sociaux (publications photos & vidéos sur Instagram, stories Instagram, publications Facebook, vidéos sur Youtube et tableaux sur Pinterest), notre blog à travers des articles détaillés sur notre itinéraire, budget, visites classiques et hors des sentiers battus, nos guides de voyage de 48 pages disponibles gratuitement et instantanément sur notre blog. L’idée est de partager l’information aux plus grands nombres pour faciliter notre communauté à organiser à leur tour un super voyage. Nos revenus en voyage reposent aussi sur la vente de clichés pour nos partenaires et parfois un take-over sur leurs réseaux sociaux.

Vous avez accepté de partir sur des blogtrips non rémunérés, notamment en République Dominicaine ou aux Bahamas pour le groupe hôtelier Viva Wyndham, pourquoi ce choix ?

Avec Maxime, nous avons fait le choix d’accepter un blogtrip non rémunéré chaque année, il y a deux ans aux Bahamas et l’année dernière en République Dominicaine. Ce sont deux destinations qui nous ont toujours fait rêver, c’était l’occasion ! J’aime l’idée de partir avec d’autres blogueurs, pas forcément focus sur le voyage, nos échanges nous font évoluer mutuellement et c’est super enrichissant car nos techniques de travail et de communication sont diverses. Un blogtrip, c’est aussi l’occasion de se laisser porter par un programme que l’on ne connait pas à l’avance, promettant de bien belles surprises !

Qu’est-ce que les blogtrips apportent à une destination ou une agence selon vous ?

Je pense que la force d’un blogtrip c’est la diversité des profils : voyage, famille, lifestyle, food, créatif… Cela permet de toucher des cibles différentes mettant l’accent sur des qualités diverses de la destination. Si nous prenons l’exemple du blogtrip en République Dominicaine, Morgane a permis de montrer la facette voyage en famille, Floriane a montré la facette d’un voyage entre copines en s’illustrant à merveille dans les différents lieux, Claire a montré la destination comme personne avec sa créativité tandis que moi j’y ai vu le côté road-trip en partageant des informations pratiques pour réaliser un voyage similaire sur place (visites, budget, itinéraire…). Je pense que la sélection des profils est la partie la plus cruciale d’un blogtrip parce qu’au-delà de la diversité des profils, il faut aussi penser à la cohésion de groupe qui est la clef de la réussite d’un voyage entre influenceurs.

Vous avez été missionnés par l’agence pour de la création de contenu auprès de l’office du tourisme de la Côte d’Or, en quoi cela consiste ?

Notre mission principale était de montrer les différents atouts de la Côte d’Or : les paysages, les jolies bourgades, la richesse culturelle et la gastronomie. A l’issu de ce voyage, nous avons partagé nos aventures en stories Instagram, à travers des publications sur Instagram, un article détaillé sur la destination : idée d’itinéraire sur 3 jours, le budget (logements, transport, restaurants, activités), les visites à ne pas manquer (le canal de bourgogne, la grand forge de Buffon, Semur-en-Auxois, l’abbaye de Fontenay, le relais Bernard Loiseau, le château de Commarin, le château Sainte-Sabine, Chateauneuf-en-Auxois, la route des grands crus, les caves de Jean-Claude Boisset et Beaune). Aussi, nous avons fourni un pack de 30 photos à l’office de tourisme afin de les utiliser sur leurs différents supports. Ce projet était l’un des premiers que nous avons réalisé en France, c’était une belle surprise et cela nous a donné envie de découvrir d’avantage nos belles régions.

Pensez-vous que l’influence soit différente sur un blogtrip ou sur une mission de création de contenu ?

Oui je pense ! Le blogtrip est une belle opération pour toucher un public plus large, alors qu’une mission de création de contenu cible d’avantage. Bien que j’aime faire un blogtrip par an, avec Maxime nous aimons particulièrement découvrir par nous-même pour créer plus librement notre contenu et ainsi mieux gérer notre timing.

Selon vous, pourquoi faire appel à un influenceur pour créer du contenu sur une destination ?

Je pense que chaque influenceur permet d’apporter un aspect créatif que ce soit pour de la photo, de la vidéo ou de l’écriture qui va parler à sa communauté et ainsi convaincre un maximum de personnes à choisir cette destination. Il y a aussi les supports qui différent d’un influenceur à l’autre et permettent une réelle valeur ajoutée au projet. Nous, on a choisi de se concentrer sur 3 piliers qui constituent notre savoir-faire : Instagram, la vidéo et nos guides de voyage.


Il est important aujourd’hui de différencier les blogtrips destinations des missions rémunérées de création de contenu. Si nous pouvons demander de la visibilité et de la créativité à un influenceur lorsqu’il part en gratuité (échange marchandise) pour promouvoir une marque tourisme ou une région, nous ne pouvons pas nous attendre à un retour en contenu aussi complet et orienté que sur une mission rémunérée. Les deux projets sont complémentaires, à la fois pour garder une approche authentique et crédible (le blogueur invité est libre de ses prises de parole, même s’il est briefé par l’agence), mais aussi pour produire le contenu attendu et exploitable d’un point de vue purement publicitaire (contrats, cessions de droits, etc).

Directrice du développement

Spécialisée en influence et réseaux sociaux depuis 10 ans (avant même Instagram !), une seule chose la passionne plus que le swipe up et les opérations d’affiliation : l’univers du voyage et son secteur du tourisme.